direction-focusing.com

Pas à pas, au coeur de l'expérience.

 

Historique de l'approche (suite)

Par ailleurs, Gendlin s'est joint à des chercheurs collègues de l'Université de Chocago et de divers autres endroits, qui se penchaient sur des questions relatives à l'efficacité de la thérapie, telles que: "Qu'est-ce qui favorise le changement thérapeutique?"; "Quelle est la part du succès thérapeutique attribuable au client et au thérapeute?". Tel que Gendlin le décrit dans (E.T. Gendlin: Focusing au centre de soi, éd. de l'homme, 2006): "Dans l'espoir de trouver des réponses aux questionnements, nous avons étudié de nombreuses formes de thérapies, des plus classiques aux plus récentes, et nous avons analysé des centaines de séances de thérapie sur bande magnétique." Les recherches ont démontré qu'il était assez facile d'identifier sur les rubans magnétiques le client dit "favorisé", entendu par là, celui qui manifeste des progrès autant dans sa vie personnelle que des les tests psychologiques. Cette recherche révèle que le succès thérapeutique (en dehors de toute orientation ou méthode thérapeutique) est lié à la façon dont le client s'exprime.

Plus précisément, à la manière de rendre compte de ce qu'il ressent (en lien avec la situation vécue). Autrement dit, ce n'est pas ce dont le client parle qui importe (le contenu), mais la manière dont il parle, comment il articule son discours à son expérience. Le ressenti devient un référent direct. En effet, le client qui élabore son énoncé à partir de son ressenti (felt sence) peut l'ajuster à la lueur de ce qu'il éprouve véritablement. Cette façon de procéder, qui est naturelle chez certaines personnes, est selon Gendlin un gage de succès en thérapie. L'autre observation découlant de cette recherche est que plus de la moitié des clients ne savaient pas où ils pouvaient trouver ce savoir organique et cette évaluation interne d'eux-mêmes.

En 1968, Gendlin a donc développé une méthode pour accéder à l'expériecnce ressentie (felt sence) lié à la situation vécue par le client, qu'il nomme le "Focusing", une manière d'aider le client à accéder à l'expériencing. Cette méthode peut être enseignée par procédé méthodique.

En 1978, Gendlin publie son livre "Focusing au centre de soi" en mettant ce procédé de réel changement au service d'autrui. Il nous révèle sa foi en "la sagesse corporelle" et l'implication sociale que peut avoir le processus expérientiel favorisant le changement en soi et dans la société.

En 1979, la psychothérapie humaniste expérientielle d'orientation Focusing est un système thérapeutique qui définit 4 critères de base relatif au processus: Le felt sence (le ressenti corporel), la différentiation, le carring foward (ce qui porte vers l'avant) et l'interrelation. Dans les années 1980, il met sur pied le "Focusing Institute" dans le but de rassembler les ressources liées à cette approche et de créer un réseau international capable d'assurer la formation. En 1986, The Focusing Institute devient un organisme à but non lucratif et a pour objectif de faire connaître le Focusing aux communautés universitaires, scientifiques et au grand public.

En 1996, Gendlin publie son livre intitulé "Psychotherapy Oriented Focusing". Aujourd'hui, The Focusing Institute est un réseau international regroupant des formateurs et des intervenants dans une trentaine de pays. Le Focusing s'applique maintenant à de nombreux domaines (l'éducation, les affaires, la spiritualité, l'écriture, la créativité, la santé, le sport, la psychothérapie...). De plus, cette méthode se greffe harmonieusement à d'autres approche thérapeutiques, accordant au ressenti la place qui lui convient. En 2002, l'efficacité du Focusing a été démontrée par plus de 100 études.

En 2007, Eugène Gendlin, Ph. D. est professeur émérite de l'Université de Chicago, qui a reçu trois fois les honneurs de l'American Psychological Association pour son développement de la psychologie expérientielle. Il a également obtenu le premier prix du Distinguished Professionnal Psychologist of the year du Département de psychologie clinique. En l'an 2000, le département humaniste lui a attribué un prix ainsi qu'à The Focusing Institute.

Principes de base

Le principe de base sue lequel repose la psychothérapie humaniste existentielle d'orientation focusing est la référence au ressenti corporel (felt sence) relatif à la situation vécue par le client afin de favoriser le processus de changement thérapeutique et le processus d'évolution. Le changement thérapeutique est d'autant plus significatif que le client possède ou développe la capacité de prendre en compte son sens corporel comme référence intérieure sur laquelle il peut s'appuyer pour explorer les différentes situations de sa vie et les problèmes auxquels il est confronté. Le changement thérapeutique est envisagé comme le résultat d'un processus duquel émergent à la conscience des significations implicites ressenties auxquelles le client va se référer. Selon ce principe, l'attention n'est pas mise sur le contenu (ce que le client dit) ou l'interprétation des problèmes du client mais est porté sur le "comment" le client ressent le problème ou la situation dans son corps. Le déroulement de ce processus qui ne demande qu'à progresser de lui-même (carrying foward) vers son plein développement devient le fil conducteur pour le thérapeute et le client.

L'écoute de ce ressenti va favoriser l'émergence de significations nouvelles qui étaient implicitement contenues dans son expérience ressentie. Il revient au thérapeute de mettre en place les conditions favorables au changement à travers les attitudes suivantes: écoute expérientielle, présence bienveillante, accueil, respect, ouveture et disponibilité qui créent le climat facilitateur dans lequel le client va pouvoir développer graduellement ces mêmes attitudes envers lui-même et son ressenti. L'écoute de la dimension expérientielle réalisée grâce à ce climat facilitateur, va permettre de prendre contact avec l'intelligence organique incluse dans la dimension expérientielle que Gendlin appelle 'la sagesse intérieure" et qui va dans le sens de l'accomplissement de la personne sur la base de la sagesse du corps qui ne demande qu'à se déployer si on lui accorde le temps, l'espace et les conditions nécessaires à son émergence. Un dernier principe concerne la notion de distance. En effet, celle-ci est très importante tout au long du processus et avant même la mise en contact avec le ressenti corporel comme phase préparatoire. Il s'agit pour la personne de trouver une distance adéquate lui permettant d'être assez prêt de son ressenti tout en conservant la distance nécessaire pour éviter de se laisser envahir ou de s'identifier à ce ressenti. Par contre, prendre trop de distance vis-à-vis de ce qu'on ressent peut faire perdre le processus. Le thérapeute veille à ce que son client puisse trouver la juste distance durant le processus de Focusing.